• AccueilTout doucement je suis bercée
    Tout tendrement cajolée
    Tu prends ma main dans la tienne
    Le cheval à bascule prend des airs de fête
    Je n'ai pas soif mais je bois
    Le cheval bascule
    Dans le lit tes doigts jouent
    Dans le lit mes yeux se ferment
    Tes doigts jouent et ton sexe s'immisce
    Je dors
    Je rêve ?
    J'étouffe…
    Mal au ventre
    Mal
    Je me réveille
    Toi sur moi
    Moi sous toi
    Et je pleure
    Tu exploses
    Et tu quittes mon corps
    Tu me cajoles
    Tu me promets, dis ?
    Sur le ton de la confidence…
    Tu me promets, dis ? que tu ne diras rien ?
    C'est un secret.
    Je ne dis rien.
    Parce que je n'ai pas les mots pour le dire.
    Six printemps seulement
    Que voulez-vous qu'on dise à six ans ?
    Une enfance brisée
    L'adolescence bien pire
    Jusqu'au jour où par bribes
    Les souvenirs reviennent
    Où la voix se libère.
    Où le mal est compris
    Il y a prescription aux yeux de la loi
    Une loi d'homme probablement.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :